Journée de restitution 2009-2010

Publié le par memorha

20 janvier 2010 

 

 

 

 

LA FIN DES TEMOINS : DOCUMENTER ET TRANSMETTRE AVEC ET APRES LES TEMOINS
Expériences et enjeux actuels des lieux de mémoires et d’histoire.
Cette journée se déroulera le 20 janvier 2010 au Conseil régional.

NOUVEAU : Télécharger les interventions de Jean-Marie Gulillon (Laboratoire Telemme CNRS Université de Provence), Jordi Font (Musée de l'exil /Catalogne) et de Thomas Kunz (Mémorial de Ravensbrück

 

Intervention de Jordi Font 20janvier2010Intervention de Jean-Marie Guillon 20 janvier 2010

Intervention de Jordi Font 20janvier2010Intervention de Jordi Font 20janvier2010

Intervention de Thomas KUNZ 20janvier2010Intervention de Thomas KUNZ 20janvier2010

 

 

 

L’objectif de cette journée  a été de mettre en regard des expériences, réalisations, réflexions en Rhône-Alpes avec d’autres expériences régionales, en Allemagne (Berlin), Italie (Piémont et Emilie-Romagne), Espagne (Catalogne). Elle visait également à rassembler et mettre en perspectives les réflexions accumulées cette année autour du thème Témoigner de l’histoire, mémoires des témoignages. au cours du séminaire itinérant. Cette journée a été centrée sur trois thèmes principaux :

 

Qui sont les témoins ?
Alors qu’en France, les figures des témoins jusque-là centrées sur le héros-résistant et sur la victime ( déportés résistants et juifs ) tendent à s’ouvrir à d’autres types de témoins (maquisards voulant échapper au STO, prisonniers de guerre, enfants juifs cachés…), d’autres figures-types de témoins qui concernent la 2nde guerre mondiale, sont à l’œuvre en Allemagne, en Italie, en Espagne. Retracer l’histoire de ces figures dans chaque contexte national, établir leurs variétés actuelles (perpetrators, exilés, témoins du quotidien) pourrait aider à recontextualiser les préoccupations des professionnels des lieux de mémoire et d’histoire de la Région ….

 

Les usages des témoins et de leurs témoignages
Comment les témoins sont-ils aujourd’hui sollicités et que fait-on de leurs témoignages ? Comment évoluent et se diversifient les formes de témoignages ? Comment les témoignages sont-ils préparés, exploités, et articulés avec  d’autres outils pédagogiques ou d’autres modes de transmission des connaissances et des mémoires ? La question de l’archivage et de la conservation est ici posée, qui au-delà d’une seule perspective de stockage et de banque de données ouvre sur leurs possibilités d’accès, de valorisation. Est posée également la question de la diversification des modes de recueil, de construction, de production des témoignages, ainsi que celle de leurs modes de présentation aux publics.

 

Après les témoins, le témoignage :
Avec la disparition progressive des témoins occulaires, le témoignage perd une part de son caractère sensible, tout en leur survivant. Quelles formes de médiations le témoin permettait-il qui ne pourront plus avoir lieu ? Quelles autres formes de médiations sont alors envisageables qui fassent lien entre ce qui sera devenu document d’histoire et les préoccupations actuelles des nouvelles générations, qui n’auront pas été directement « témoins de témoins » ?

 

 

PROGRAMME

DOCUMENTER ET TRANSMETTRE AVEC ET APRÈS LES TÉMOINS

Expériences et enjeux actuels des lieux de mémoires et d’histoire

France – Allemagne – Italie – Catalogne

 

9h00 Accueil des participants – café

 

9h30 Présentation de la démarche du réseau MEMORHA et de la journée

 

L’appel à projets Mémoires du XXe siècle en région Rhône-Alpes : attendus et premiers résultats

par François PORTET, DRAC Rhône-Alpes et Xavier SAUTOUR, Région Rhône-Alpes

10h00 Le travail du réseau MEMORHA en 2009

Enseignements du séminaire itinérant sur site, dimension comparative (voyage Catalogne),

projets et pistes de travail

avec la participation de Michel PERONI, Maître de conférence en Sociologie - MoDys - Université

Lyon 2 et les membres du réseau MEMORHA

 

Présentation et lancement de la publication Exposer les mémoires et l’histoire

Berlin-Ravensbrück – Carnet de visites et rencontres décembre 2007 (Presses Universitaires de

Saint-Étienne)

 

11h15 Choix de mémoires et politiques de témoignages : mise en perspective

par Jean-Marie GUILLON, Professeur des universités, directeur du laboratoire Telemme (CNRS

Université de Provence), Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence

 

12h00 Débat et questions

 

12h30 Déjeuner

 

13h45 Remise du Prix régional Résistance et Déportation par

La Vice-présidente du Conseil régional Rhône-Alpes déléguée aux lycées et aux formations initiales,

Le Conseiller régional délégué à la culture,

La Conseillère régionale, Présidente du jury

 

Construction de la mémoire, rôle des témoins et usages des témoignages

 

14h45 Allemagne : Les témoins et les usages du témoignage à Ravensbrück

par Thomas KUNZ, historien, animateur au service pédagogique de Ravensbrück

 

15h45 Italie : La Résistance en Italie. Évolution des approches depuis 1945, configurations

des témoignages

par Claudio SILINGARDI, Directeur de l’Institut historique de Modène et du Musée de la République

partisane de Montefiorino

 

16h45 Catalogne : La place et le rôle des témoins, des témoignages et des associations dans la politique

de mémoire démocratique en Catalogne

par Jordi GUIXE COROMINES, historien, responsable des projets du Memorial Democratica à la

Generalitat de Catalogne

et Jordi FONT, directeur du Musée Mémorial de l’Exil – La Jonquera

 

17h45 Débat et questions

 

18h15 Clôture de la journée par le Conseiller régional délégué à la culture

 

Le programme 2008 - 2010 du réseau MEMORHA, Comparer histoires et mémoires de la Résistance et de la guerre 1939 –1945 / France - Allemagne - Italie, est soutenu par l’ État et la Région Rhône-Alpes

 

 

Commenter cet article